La première apparition eut lieu dans un pauvre tunnel, au dessus d'un cours d'eau prenant sa source à quelques dizaines de mètres.
Notre Dame apparut pour la première fois le 22 mars 1936 à une fille de 11 ans, Emelda.

La Sainte Vierge annonça l'épreuve de la guerre à venir, promettant une protection à ceux qui garderaient la foi et viendraient prier d'un coeur sincère.

À la "Vierge des Vierges" (vocable local), s'ajoutèrent dans les apparitions ultérieures le Christ et les Archanges Gabriel et Michel.

Le Christ demande des soldats fidèles. L'archange Saint Gabriel, la confiance dans les épreuves, avec l'assurance de l'aide céleste, ainsi que des guérisons. L'archange Saint Michel, l'assistance dans le combat pour la foi et dans la guerre à venir.

Les apparitions les plus significatives eurent lieu aux dates suivantes :

  • 22 mars 1936, et les jours suivants ;
  • 22 mars 1937 ;
  • 22 mars 1938 ;
  • 22 mars 1939 ;
  • 22 août 1939 ;
  • 13 septembre 1939 ;
  • 24 septembre 1939 ;
  • ..... .......... 1939 ;
  • 22 mars 1940

D'autres apparition eurent lieu également, jusque dans les années cinquante.

Les "mémoires" vivantes du village se rappellent encore qu'il y a eu de nombreuses guérisons : de nombreux ex-voto qui ornaient autrefois les chapelles en témoignaient, de même que des béquilles et autres aides aux malades qui étaient accrochées.
Nul doute que le lieu, choisi par la Très Sainte Vierge Marie, peut encore engendrer des conversions et des guérisons.

Le contenu des messages donnés par la Sainte Vierge, le Christ et les Archanges est large, mais il insiste surtout (comme dans toutes les apparitions de part le monde) sur la nécessité de la conversion, de la prière, de la confiance. On peut en retenir ceci :

  • Il est donné un insigne, composé du Coeur sacré, surmonté de la croix et enserré de la couronne d'épines ;
  • Pour la guerre à venir, les apparitions se soucient à la fois de la préservation de l'âme et du corps (prières, mais aussi moyens de subsistance et pour la santé) ;
  • Les malades, les petits enfants et les personnes qui le désirent seront bénis avec l'eau du ruisseau ;
  • Les pèlerins méditeront si possible sur la Passion du Sauveur (chemin de croix) et le chapelet ;